Ampoules : lesquelles choisir et pour quels usages ?

Vous avez des lampes à incandescence et / ou vous désirez changer d’ambiance lumineuse ? Direct Energie vous guide dans vos achats éclairage. En effet, l’éclairage représente plus de 12%* de notre consommation d’électricité (hors chauffage, eau chaude et cuisson), il est donc important de s’équiper de lampes peu consommatrices et adaptées aux différents usages envisagés.

Le choix du culot

Pour ne pas rentrer chez soi avec encore des ampoules inutilisables, il faut tout d’abord s’assurer de choisir le bon type de culot. Pour être sûr de ne pas vous tromper, repérez le code inscrit sur votre système d’éclairage.

Les culots les plus courants sont les culots à vis E14 (petits socles) et E27 (gros socles) mais il existe aussi des culots spécifiques tels que GU10 et GU5.3 pour les spots et autres types de luminaires.

Source Philips.fr

Le saviez-vous ? Dans le langage courant on parle généralement d’«ampoule» mais en réalité l’ampoule ne désigne que l’enveloppe de verre de la lampe ! Pour parler de l’ensemble de la source lumineuse nous devrions utiliser le terme «lampe» or celui-ci désigne communément le type de luminaire.  

Ampoules basse consommation : choix de la technologie

Les modèles de lampes à incandescence ne sont plus en vente. A présent le choix se porte entre les ampoules halogène, fluo-compactes ou LED.

Les ampoules halogènes

Les ampoules halogènes remplacent facilement les ampoules à incandescences. Elles permettent un éclairage intense et immédiat mais sont gourmandes en énergie et plus fragiles. Elles s’adaptent bien aux usages en extérieur (car elles ne craignent pas le froid), et aux lieux de passage. La lumière produite est chaude et naturelle.

Vous pouvez opter à présent pour des halogènes éco qui promettent une consommation jusqu’à 30% inférieure à celle d’une ampoule halogène classique. Leur durée de vie est d’1 an à 2 ans.

Les ampoules fluo-compactes (ou basse consommation)

Il en existe de toutes les formes, de toutes les couleurs et de toutes les tailles. Leur durée de vie est annoncée à 10 ans et elles consomment 80% de moins que les halogènes. Cependant elles ne fonctionnent pas dans le froid et n’éclairent pas immédiatement. Elles conviennent pour des pièces où l’on reste longtemps comme la cuisine ou le salon. Elles nécessitent néanmoins une attention particulière car elles produisent un rayonnement électromagnétique potentiellement nocif à une distance inférieure à 30 cm. Elles ne conviennent donc pas pour des postes de travail ou des lieux de repos.

Les ampoules LED

Ampoules polyvalentes et consommant encore moins, elles s’allument instantanément et leur durée de vie annoncée est en moyenne à 30 000 h, soit 5 fois plus que les lampes fluo-compactes. Les LED permettent également de personnaliser son ambiance lumineuse avec des variations de couleur et d’intensité.

Pour résumer, voici les correspondances entre lampes et pièces de la maison :

Halogène En extérieur, les lieux de passage (elles s’allument rapidement) et les pièces à vivre ou pour travailler (lumière chaude et naturelle)
Fluo-compactes Pour les pièces à vivre (allumage continu). Elles ne sont pas adaptées à des lampes de bureau ou de chevet (nocivité à faible distance) ou aux lieux de passage.
LED Pour les pièces à vivre qui doivent rester longtemps allumées.

Quelle puissance / intensité pour mes lampes ?

Pour connaître l’intensité d’une ampoule, il vaut mieux se référer à son intensité lumineuse (exprimée en Lumen) plutôt qu’à sa puissance (en Watt). La puissance exprimée par les Watts représente la consommation de la lampe et sa production de chaleur. Ainsi pour la même consommation, les lampes fluo-compactes produisent une lumière 3 fois plus intense que les lampes à incandescence.

Incandescence Halogène Fluo-compacte LED
Lumen/Watt moyen De 14 à 25 30 De 60 à 70 De 70 à 80

Bon à savoir : Les ampoules ont aussi leur classement énergétique. L'efficacité énergétique est définie de A (pour un rendement très performant) à G (pour le rendement le moins performant).

Température des couleurs

La lumière peut avoir différentes températures de couleurs qui s’expriment en Kelvins. Une valeur faible (en-dessous de 3000°k) correspond à une lumière chaleureuse dans les tons jaunes/oranges.

Une valeur élevée (au-dessus de 4000°K) correspond à une lumière froide et bleuté. Plus stimulante elle est adaptée à des pièces de travail.

Source Philips.fr

A titre de comparaison le soleil à l’horizon a une température de 2000K tandis qu’au zénith sa température de couleur est de 5800K

Indice de rendu des couleurs

L’indice de rendu des couleurs, noté IRC correspond à la capacité de la lampe à restituer les couleurs naturelles. Il est gradué de 0 à 100, 100 signifiant une lumière de la lumière du jour.

Pour des pièces à vivre il vaut mieux un IRC supérieur à 90 tandis que pour des lieux plus fonctionnels comme des couloirs ou une cuisine un indice de 80 suffit.

Que faire de mes lampes usagées ?

Les lampes basses consommations ne doivent pas être jetées à la poubelle, ni cassées (car elles peuvent contenir des substances toxiques). De plus elles sont recyclables. Vous pouvez les déposer en magasin (grandes surfaces ou magasins de bricolage) ou les apporter à la déchèterie.

Pour trouver un point de collecte de lampes ou savoir quelles lampes sont concernées, rendez-vous sur malampe.org.

*source : Ademe 

×
Direct Energie Direct Énergie est un fournisseur privé d'électricité et de gaz apparu en France suite à la déréglementation du marché de l'électricité, lancée en 1999 (ouverture aux industriels) et achevée en 2007 (ouverture aux particuliers), qui a mis fin au monopole d'EDF et de GDF. 3099 http://www.direct-energie-le-blog.com/fileadmin/templates/images/logo.svg